imgres

Nous ouvrons, avec mes collègues de la C2A, deux chantiers institutionnels :

- L’élargissement de la Communauté de l ‘Agglomération d’Annecy à d’autres intercommunalités du bassin de vie.

- La fusion de communes dont le nombre n’est pas arrêté aujourd’hui et qui demande, me semble-t-il, quelques précisions.

Tout d’abord, nous sommes actuellement dans la phase de réflexion et rien ne se fera sans l’adhésion volontaire des élus concernés par ces fusions de communes, dans la perspective de doter le chef lieu du département de la Haute-Savoie d’un nombre d’habitants plus significatif qu’aujourd’hui afin de pouvoir compter avec des villes comme Lyon, Grenoble…et autres sur le plan national.

Il s’agit ainsi de mettre en commun des politiques sociales, culturelles ou sportives…qui, d’ailleurs lorsqu’on regarde de près, relèvent de démarches assez souvent semblables et cela dans une perspective d’efficacité du service public.

Chaque commune va, en effet, être confrontée à des difficultés financières et budgétaires. En se regroupant nous serons, à l’évidence, plus forts et plus armés pour maintenir un service public auquel les citoyens restent fondamentalement attachés. C’est en dépassant notre esprit de clocher que nous resterons fidèles aux valeurs que nous portons tous dans notre vision communale.