Une de mes amies députée européenne, écrit ce jour dans son blog, ces quelques lignes que je vous livre et que je partage pleinement :

… « Le budget de l’Union continue de dépendre du bon vouloir des seuls Etats membres, ce qui conduit chacun à veiller au concept du « juste retour », c’est-à-dire ce que l’Europe lui rende autant qu’il a versé, ce qui brise la logique de péréquation sur laquelle devrait reposer le budget européen. Qui devrait au contraire, selon nous, être dédié à la solidarité et à l’investissement dans l’intérêt commun ».

A l’instar de la vision et de la philosophie de ce qui doit accompagner et traduire le budget européen celui de la C2A doit relever, à mes yeux, du même état d’esprit.

Nous avons localement, nous aussi, des tenants du « I want my money back » de Margaret Thatcher… sauf que cette posture date de plus de 30 ans et qu’elle est l’expression d’un anti-européanisme jamais encore atteint !

C’est consternant non ?