200px-Red_Ribbon.svg

Il y a des mots, des symboles que le politiquement correct ne peut plus utiliser. Pétain nous a piqué « Travail, Famille, Patrie ». Inconcevable aujourd’hui d’utiliser ce triptyque qui rassemble pourtant des valeurs auxquelles vous et moi, j’en suis persuadé, sommes profondément attachés. D’ailleurs notre éducation nous a exhorté à la voie du travail, au sens de la famille, et au respect de la patrie. Le dire est aussitôt assimilé à un propos d’extrême droite. De son côté, le Front National a fait main basse sur le drapeau tricolore et le mot « France ».

Il y a aussi des attributs moins impactants, c’est ainsi que le parti Socialiste s’est arrogé le monopole de la rose et Jacques Chirac s’est toqué* des pommes.
Aujourd’hui, c’est le bonnet rouge du Commandant Cousteau qui n’avait d’ailleurs rien à voir avec celui de la Jacquerie paysanne qui est utilisé par les uns en signe de révolte contre les taxes et par les autres contre tout. La lisibilité devient complexe, contradictoire et fluctuante.

Il faut s’y faire. Il y a des valeurs qui deviennent des gros mots, des symboles qui deviennent exclusifs, des broncas qui deviennent multicartes…

Bref, à la veille de l’hiver et si près du 1er décembre, « restez couverts… »