>Dis donc ça râle chez les commerçants !

 > Chez quelques-uns.

> Oui, mais on les entend, lol !

 

 > C’est toujours comme ça avec les minorités.

> Oui, mais pas n’importe quelle minorité.

 > T’as raison, les attaques émanent de ceux qui, privés de talent mais pas de moyens, vont chercher leur responsabilité ailleurs.

 Et tu n’es pas ému par ces plaintes ?

  > Pas vraiment ! Mon émotion va vers toutes celles et tous ceux qui œuvrent en silence, c’est-à-dire beaucoup, pour gagner leur vie et présenter un visage accueillant et honorant de notre Ville.

> Qu’est-ce que cela veut dire ?

 > Quand les clients sont mal servis, que la qualité fait défaut, comme l’hygiène, et que les prix demandés sont prohibitifs, on n’honore pas sa profession et la réputation de sa Ville. Heureusement ce n’est pas la majorité. Nous avons de bons professionnels.

> Y-a des bruits qui courent disant que tu veux faire commerçant aussi… ! Mdr !

 > Pourquoi pas, y-a bien des commerçants qui veulent faire de la politique… !

_______________________________________________________

* Les connaisseurs retrouveront un titre qui rappelle celui que Roland DUBILLARD a donné, en 1975, à ses courtes pièces de théâtre déroutantes et loufoques.