La découverte d’une croix gammée sur une plaque commémorative de la déportation de 3 enfants juifs au fronton de l’établissement scolaire du Quai Jules Philippe, a suscité chez moi, un mélange d’indignation, de colère, d’humiliation. Les agents de la Ville ont immédiatement déposé cette plaque, afin qu’elle soit retirée de la vue du public et nettoyée.

Je dois avouer, que j’aurais préféré que cet acte ignoble ne soit pas médiatisé afin de ne pas donner de publicité à son (ses) auteur(s) mais, cette décision ne m’appartient pas.

Dès lors que cet acte odieux est connu, la manifestation d’expression marquant l’indignation s’impose.

C’est ainsi qu’à l’initiative du parti Socialiste, un rassemblement pour la mémoire est organisé samedi 1er février à 10h30 devant l’école du Quai Jules Philippe. Parce qu’il y a des moments où il faut savoir dépasser les clivages partisans, et celui-ci en est un, je participerai avec les collègues du Groupe Majoritaire qui le peuvent, à ce rassemblement qui doit être un moment de recueillement et d’expression de solidarité à l’égard de la communauté juive.