libe--ration-annecy-2-small280Le 19 août 1944, il y a 70 ans jour pour jour que notre ville était libérée comme l’ensemble du département de la Haute-Savoie par les seules forces unies de la résistance. Nous allons aujourd’hui célébrer avec les survivants, les associations d’anciens combattants, le représentant de l’Etat, les Forces Vives de notre ville, c’est-à-dire, ses citoyens, cette page d’histoire.

Pour illustrer le particularisme de la libération d’Annecy et de la Haute-Savoie, je souhaite rappeler les visites du Général de Gaulle dès les 4 et 5 novembre 1944 et celle d’André Malraux le 2 septembre 1973. Ce dernier, venu inaugurer le monument de la Résistance érigé au plateau des Glières a, en effet, rappelé que durant la guerre, presque chaque jour, les radios de Londres diffusaient des messages indiquant que trois pays en Europe résistaient : la Grèce, la Yougoslavie et la Haute-Savoie ! la Haute-Savoie c’était les Glières. Cette déclaration résume l’état d’esprit, l’état des forces et la pugnacité des Haut-Savoyards.

Au nom de la ville d’Annecy, je souhaite remercier très chaleureusement les quelques survivants qui nous permettent aujourd’hui non seulement d’être libres, mais d’être debout.