titpluj

Il n’aura échappé à personne que je suis en retard pour livrer mon billet hebdomadaire… en fait, si, cela aura échappé à tout le monde !

En fait, exceptionnellement mon esprit a été plus mobilisé vers l’international que sur nos problématiques locales oh combien importantes. Il y a bien sûr, la situation dramatique entre Palestiniens et Israéliens avec son long cortège de morts. Il y aussi, cet avion, le MH 17, qui a été abattu avec ses 298 passagers sans aucun survivant.

Et puis, est tombée la terrible nouvelle en France de ce minibus transportant 7 enfants et 3 adultes, qui dans des circonstances à ce jour encore inexpliquées, a dévié de sa route pour s’encastrer frontalement dans un camion. 5 enfants et 1 adulte y ont perdu la vie. Je pense aux familles de ces enfants et de cet adulte, à leur douleur insupportable, insoutenable et profondément injuste.

Tout cela pour vous expliquer qu’hier je n’étais ni d’humeur, ni disponible pour vous faire partager ma réflexion du jour.

Je me suis donc levé tôt ce matin, avant de partir à Bayreuth, rejoindre les élus de notre jumelage qui, d’un seul coup, a pris un relief renforcé de paix et d’amitié retrouvées dans ce contexte de tension, d’animosité entre les peuples.