Jean REGIS, ancien 1er Maire adjoint, personnage haut en couleur, aujourd’hui décédé, a, aux côtés de Bernard BOSSON, présidé aux destinées de notre Ville et suscité admiration et respect. Il ne laissait personne indifférent, on l’aimait ou on le détestait (cela tient peut-être à la fonction !)

Il savait faire respecter d’une main de fer les fondamentaux et faire évoluer certaines de nos politiques avec imagination et intelligence. Sa dimension sociale, son engagement auprès des plus démunis, étaient reconnus de tous.

Même pas peur de braver l’opinion bien pensante, il avait demandé fermement à ce que les Annéciens ne répondent pas aux sollicitations des SDF (mais encourageait le don aux associations). Partant du principe que la plupart de ces quémandeurs en faisaient commerce (saisonnier) et que cette charité ne s’inscrivait pas comme un secours momentané mais plutôt comme une rente.

Il avait raison.

Jean REGIS, Bernard BOSSON et moi-même