img597

Tous les responsables Républicains, hier UMP, ou encore RPR, ont souhaité la disparition du Centre. Certains ont affiché cette volonté par des discours aux qualificatifs désagréables, (souvenez-vous des Centristes mous), d’autres, ont de manière tactique, organisé cette perte d’influence en créant notamment l’UMP.

Oh ! Je n’oublie pas que nos propres amis d’alors, se sont laissés facilement convaincre par des investitures à un reclassement politique, comme on change la marque d’un produit.

Le Centre a survécu. Certes tant bien que mal, ici ou là, comme des Gaulois perdus chez les Romains.

Nos généraux, novices dans l’art de la guerre, n’ont pas su et surtout n’ont pas voulu séduire les adversaires d’hier.

Aujourd’hui, aucun candidat centriste ne représente cette famille dans le cadre des primaires. Aucun candidat centriste sauf peut-être François Bayrou, n’est capable aujourd’hui, de s’aligner sur la ligne de départ de l’élection présidentielle.

En soutenant Alain Juppé, il y a déjà quelques mois, j’ai fait abstraction de tout ce qui précède pour ne retenir dans ma décision que l’aptitude, l’expérience et je dirai aussi la souffrance due aux échecs ou aux épreuves de la vie, pour considérer qu’il était le meilleur d’entre eux.

Dans une élection, rien n’est jamais acquis. Les sondages ont beau chanter en sa faveur, il ne faut pas qu’une victoire annoncée trop tôt, trop ample, conduise à une démobilisation et qu’au 1er tour les électeurs pourtant convaincus en faveur d’Alain Juppé aille soutenir qui, une femme, qui, un homme politique de la nouvelle génération, qui…

L’efficacité du vote doit être dès le 1er tour. Je suis convaincu comme beaucoup, que celui qui gagnera la primaire de la Droite et du Centre sera le prochain Président de la République à condition bien évidemment, et c’est le cas pour Alain Juppé, le seul, qu’il soit en capacité de battre le candidat probable du Front National au 2ème tour.

***

Jean-Pierre RAFFARIN, ancien 1er Ministre, représentant d’Alain Juppé, sera à Annecy lundi 24 octobre prochain à 17h30 salle Eugène Verdun. Je vous invite à venir l’écouter nombreux.