S’il est bien un domaine où les hommes ont définitivement perdu la bataille, c’est bien la grossesse. Alors, je connais la grossesse difficile, le déni de grossesse, mais j’avoue que j’ignorais encore la grossesse avec pas d’enfant au bout… Où est passé l’enfant ? Est-ce un problème sanitaire ? Génétique ? Un problème de génitoires * ? Une grossesse nerveuse ?

Heureusement je vais prochainement rencontrer ma collègue Maire de Seynod qui doit pouvoir m’expliquer ce mystère de la nature localisé visiblement massivement dans cette commune.

Elle a tort ma collègue de Seynod. J’ai beaucoup d’affection pour elle, un grand respect pour sa personnalité, pour son dynamisme, pour son écoute à toutes celles et tous ceux qui en ont besoin. Par contre, c’est vrai, je ne la comprends pas toujours.

Est-elle atteinte du syndrome de la persécution ? Sûrement. Comment peut-on imaginer qu’une ville comme Seynod soit maltraitée, et soit la victime de l’impitoyable ville centre ? Les demandes formulées par voie de presse ne relèvent pas de pratiques institutionnelles, habituelles, dans le fonctionnement entre une intercommunalité et une de ses communes… Enfin, comment ne pas étayer les relations avec son « ami Bernard BOSSON » tout en gardant en mémoire la déclaration parue dans le Dauphiné Libéré le vendredi 8 juin 2007 précédant l’élection législative où l’ex-suppléante de Bernard BOSSON déclarait : « Je ne soutiens pas Bernard BOSSON »… ?

Toutes ces incohérences de la part de celle qui est devenue la suppléante du nouveau Député de la 2ème circonscription qui a battu Bernard BOSSON me contrarient…

Calimero