vélos
Une ou deux semaines avant une étape de Tour de France une épreuve pour les cyclistes amateurs, appelée cyclosportive est organisée et s’effectue sur le même trajet que celui des professionnels. C’est ainsi que dimanche 7 juillet plus de 11.000 cyclistes amateurs se sont élancés depuis Annecy précédant les professionnels sur l’étape qui va avoir lieu samedi 20 juillet prochain.

Je garderai de ces 6 heures de vélo un souvenir inoubliable. Inoubliable par le défi à relever. Inoubliable par les participants cosmopolites venus de Singapour, venus du Chili, venus du monde entier souvent en nombre, il y avait par exemple, 400 participants Brésiliens. Inoubliable par le spectacle de la montée du Semnoz où une chaîne ininterrompue de coureurs à pied poussant leur vélo, témoignait de la difficulté. Inoubliable par tous ceux qui, vaincus par la fatigue, étaient assis sur le bas côté. Inoubliable aussi ce coureur qui devant moi a balancé son vélo pourtant d’un prix certain dans l’herbe… d’épuisement et de rage.

Cet engouement, ce goût de l’effort intense, nous sommes tous heureux de l’avoir accompli quelque que soit notre classement. Certains sont venus de très très loin, de leurs plats pays, pour s’adonner à leur plaisir empreint de sueur et de souffrance. Pendant quelques heures quelles que soient nos origines, quel que soit notre âge, quelle que soit notre race et notre pays, nous avons partagé le même objectif : ne pas tomber et terminer la course.

Et je peux comprendre ceux qui avaient la venette * de ne pas y arriver.

Merci à tous ceux qui ont relevé le défi, et d’avoir partagé ce moment d’exception classé ou pas.