Depuis quelques jours des autocollants sont apposés sur le mobilier urbain et autres supports dans notre ville, pour prôner une politique de gratuité des transports urbains.

Cette méthode « d’affichage sauvage » pratiquée par un des candidats est intolérable ! Elle constitue une véritable pollution visuelle et une atteinte à chacun des Annéciens.

Des espaces sont prévus pour l’expression démocratique durant la campagne municipale sans avoir à enlaidir notre ville par des tracts, des affiches…

L’enlèvement des autocollants va demander beaucoup de temps aux agents, prévus par ailleurs sur d’autres missions. J’ai demandé à ce qu’il soit procédé à l’identification, par tous les moyens possibles des auteurs de cette pollution, à qui, il sera facturé les heures de travail pour la faire disparaître. Ce n’est pas aux Annéciens de payer pour ceux qui commettent des incivilités.

Quand on est candidat, on a le devoir plus que tout autre, de respecter Annecy, d’être un citoyen exemplaire. Cette délinquance, comme les autres, doit être sanctionnée.