1653520210

J’ai beau faire marcher mes neurones à l’endroit, à l’envers depuis quelques heures… ça ne vient pas !

Obsédé que je suis par ce blog de rentrée que je ne dois pas rater.

Comme tout homme politique qui souhaite marquer de son empreinte un moment ou un autre de l’année, j’essaie de puiser en vain dans les sujets qui me paraissent les plus propices à illustrer ce jour de rentrée par une expression remarquée.

Pendant quelque temps j’ai pensé que l’édition d’Annecy Classic Festival ferait l’affaire : une couverture médiatique locale, nationale, journaux, télévisions, radios, constituait un sujet tout désigné. Et puis, il permettait de souligner l’hébergement et la restauration de ces 120 musiciens présents sur le sol Annécien pendant 10 jours… une réponse imparable à la perte du chiffre d’affaires de nos professionnels pour cause de mauvais temps…

Le bébé…

Il y a bien aussi la candidature présentée par la Communauté d’Agglomération d’Annecy au FrenchTech. Le numérique, voilà un sujet porteur, un sujet moderne, un travail de fond au service de l’économie !

Le bébé…

Ah oui ! ces panneaux dans la ville qui vous indiquent un temps de parcours entre deux points pour inciter à la marche dans le cadre de notre politique pour favoriser les déplacements en mode doux… ça c’était un sujet, une initiative municipale qui mérite d’être saluée…

Oui, mais le bébé…

En fait je ne pourrai pas écrire mon blog de rentrée, car je suis sous le choc de ce fait appelé « divers », de ce bébé de 4 mois, tué sous les coups de son père avec la complicité de sa mère ! quand ni l’inné, ni l’acquis ne sont en rendez-vous, il reste l’horreur, et l’inconcevable.

Le sordide ne rivalisera jamais avec les joies simples du quotidien, un sourire, une poignée de main franche, et pourtant notre espoir doit rester dans l’humain.