referendum20rogSamedi dernier, se sont tenues les premières assises de la Vie associative d’Annecy. C’est un projet que je formais depuis longtemps. Cette journée a tenu toutes ses promesses et au-delà, tant la forme et le fond étaient au rendez-vous, mais j’aurai l’occasion d’y revenir pour parler de l’après.

Dans le discours prononcé devant plus de 200 représentants de la Vie associative, j’ai rappelé la perspective de la création d’une commune nouvelle par les 13 communes de l’agglomération d’Annecy.

Ce projet est pour moi essentiel pour préparer l’avenir de ce territoire. Unis, nous pouvons faire face au désengagement financier drastique de l’État, pour maintenir des moyens dédiés à nos concitoyens, en terme de services mais également en terme d’équipements.

Je suis tellement persuadé du bien fondé de ce projet, que je suis déterminé à le mener à son terme quels qu’en soient les risques politiques. Je ne reviendrai pas sur les conditions dans lesquelles doivent se concrétiser cette commune nouvelle, vous pourrez en effet retrouver utilement sur le site de la Ville et sur  www.communenouvelleaggloannecy.fr ainsi que dans le magazine municipal de la Ville, les réponses aux questions que vous pouvez vous poser.

Samedi dernier j’indiquais donc, que si les conditions de la loi étaient réunies, j’irais jusqu’au référendum pour que la population puisse s’exprimer de la manière la plus claire sur ce regroupement à 13.

Je mesure tout à fait les aléas de la voie référendaire. J’y suis prêt. Et puis je ne suis pas seul, certains de mes collègues, en dehors de toute posture politique, m’accompagnent dans cette voie certes difficile mais aussi enthousiasmante, au bénéfice des citoyens de notre territoire.