Il y a des matins où j’ai du mal à me retrouver avec moi-même. Outre tous mes « accords politiques secrets » supposés, « les cadeaux » que je ferais au Président d’Evian, la pollution du lac que j’organiserais tous les ans, la place que je consacrerais au béton et aux routes au détriment des modes doux, le laxisme dont je ferais preuve en direction des cyclistes, les quartiers d’Annecy que je maintiendrais entre feu et sang, la jeunesse que je souhaiterais chasser d’Annecy, et j’en oublie, il y a des matins où j’ai du mal à me rappeler qui je suis.

Qui suis-je? Où vais-je? Est-ce la poule qui a fait l’œuf ou l’œuf qui a fait la poule?

Oui, il y a vraiment des matins où, en se rasant, on a envie d’aller cultiver son jardin !

Candide ou l’optimiste
Il faut cultiver son jardin