Je souhaite, tout d’abord, m’adresser aux familles des victimes de cet ignoble attentat, et aussi à la grande famille de la presse atteinte dans l’exercice de ses fonctions pour condamner cet acte odieux.

A travers cet attentat, c’est la liberté d’expression qui est attaquée, une des valeurs de notre République qui est atteinte.

 Ce sont tous les français qui sont touchés, aujourd’hui, dans leur chair et dans leur cœur.

Notre solidarité s’exprime à travers notre dignité et notre unité.